Nous sommes très heureux d’annoncer la naissance d’une collaboration régulière entre le Journal le patient du Québec et l’Alliance des patients pour la santé. Cette collaboration poursuit trois objectifs.

Contrer la désinformation

Depuis son apparition en octobre 2017, le Journal a publié plus de 125 articles, éditoriaux, biographies de médecins et opinions du public. En tout, il a récolté à ce jour plus de 110 000 clics. Le Journal a pour but premier de diffuser de l’information sur la santé et sur le système de santé. Dans un contexte où la désinformation occupe une trop vaste place dans les médias sociaux et parfois même dans les médias officiels, il est important, voire essentiel, d’apporter un contrepoids à toutes ces théories fabulistes desservies par une montée des suppositions de complots et des pseudo-sciences. En élargissant son lectorat avec celui de l’Alliance des patients pour la santé et ses 28 associations de patients membres, le Journal attend ainsi obtenir un plus large lectorat afin de réaliser cette mission de luttes aux fausses nouvelles scientifiques.

De son côté, l’Alliance des patients pour la santé milite pour une plus grande implication des chercheurs, des scientifiques, des soignants, des bénévoles et des intervenants communautaires pour mieux informer le public et contrer les diffuseurs de fausses informations.

Nos deux organisations produiront des articles et des textes sur différents sujets d’actualité avec un net parti pris pour les patients et les usagers.

Contribuer à augmenter le niveau de littératie en santé

Depuis sa création, le Journal s’est constamment acharné à contribuer à l’augmentation de la littératie en santé dans la population québécoise. Il s’agit d’un défi important et, encore ici, la collaboration avec l’Alliance permettra de toucher à plus de sujets de santé et à diffuser plus d’informations dans un plus grand bassin de population.

Pour l’Alliance, il est urgent de travailler à augmenter la littératie en santé. C’est même une question de santé publique fondamentale. L'Alliance a tenu un forum, il y a quelques années, visant à stimuler les collaborations entre les associations de patients et les groupes en alphabétisation.

Mobiliser les forces vives œuvrant pour les patients

Finalement, Le Journal et l’Alliance ont cette vision d’oeuvrer à la mobilisation et à l'unité des forces de tous les organismes qui ont à coeur de placer le patient, non plus au centre du système, mais plutôt à la tête du système de santé et de services sociaux. Le Journal le patient du Québec le nomme : Bureau des usagers. L’Alliance, pour sa part, met de l’avant un Conseil national des associations de patients/usagers connecté directement au plus haut niveau du système : Le Ministre. Mais quel que soit le vocable adopté, l’union de toutes les forces vives deviendra de plus en plus inévitable, ne serait-ce que pour être en mesure d’avoir une écoute efficace dans de notre titanesque système de santé.

Dans le cadre de cette nouvelle collaboration le Journal a modifié sa page d’accueil afin de bien y inclure la participation de l’Alliance des patients pour la santé. Et bientôt, le Journal offrira à ses lecteurs des balados qui porteront sur divers sujets de santé et sur notre système de santé, et ce, en collaboration avec l'Alliance qui modifiera son site web pour inclure le Journal et diffuser les balados.


Nos articles

Le 15 décembre 1936, Maurice Duplessis créait le ministère de la Santé et nommait à sa tête le Dr Albiny Paquette. Il y a donc un peu plus de 85 ans, un médecin était à la tête du premier ministère de la santé. Les choses ont bien changé. Nous n’écrirons pas l’histoire ici, mais force est de constater que durant ces 8 décennies et demie, deux grands groupes sont passés du premier plan au dernier : les médecins et les patients.